Systèmes de transport intelligents, éclairage LED et Perex 4.0… En route vers une gestion high-tech des infrastructures wallonnes 2017-11-22T14:46:22+00:00

Réseau structurant

Systèmes de transport intelligents, éclairage LED et Perex 4.0… En route vers une gestion high-tech des infrastructures wallonnes

L’année 2016 marque un tournant et pose un regard vers l’avenir. De nombreux projets en lien avec le concept d’autoroutes intelligentes ont été initiés…

L’objectif est double : lutter au mieux contre le phénomène de congestion rencontré aux portes de certaines grandes villes et anticiper les besoins des conducteurs de plus en plus connectés.

Les systèmes de transport intelligent (ITS) consistent en l’application des nouvelles technologies de l’information et de la communication au domaine des transports. On les retrouve dans de nombreux domaines d’activité tels que l’information aux usagers, l’optimisation de l’utilisation des infrastructures de transport, l’amélioration de la sécurité ou le développement des services.

L’ITS offre des possibilités très prometteuses portées par l’Europe dans ses Directives et actions. En 2016, la SOFICO a ainsi poursuivi les études et réflexions techniques, juridiques et socio-économiques sur l’évolution de la gestion du trafic, du réseau et des services aux usagers.

Trois axes stratégiques de développement des systèmes de transport intelligent (ITS) ont été identifiés :

1. Déployer et capitaliser les technologies ITS existantes pour :

  • Fluidifier le trafic et réduire les embouteillages ;
  • Renforcer la sécurité et diminuer l’impact négatif des évènements ;
  • Améliorer la performance du réseau et de la planification des travaux ;
  • Développer les services offerts aux usagers.

2. Définir l’écosystème futur des données, dans le respect de la protection de la vie privée et de la responsabilité éditoriale, pour :

  • Fournir des nouveaux services gratuits aux usagers ;
  • S’inscrire dans l’Open Data et la collaboration avec les fournisseurs de services externes ;
  • Étoffer et valoriser certaines données, services à valeur ajoutée.

3. Accompagner le développement de la voiture connectée et préparer l’arrivée de la voiture autonome.

PEREX 4.0 : vers une modernisation des infrastructures wallonnes routières et fluviales

La mobilité de demain passera inévitablement par des infrastructures de qualité. C’est dans ce contexte qu’un nouveau Centre Perex 4.0, à la pointe en matière de nouvelles technologies, verra le jour à l’horizon 2019. Les marchés de modernisation et d’analyse fonctionnelle du centre névralgique de gestion du trafic ont été lancés et attribués en 2016.

Situé dans l’échangeur de Daussoulx, au cœur du réseau autoroutier, le centre PEREX assure actuellement la gestion et la surveillance du trafic sur les autoroutes et les principales routes wallonnes, ainsi que d’une partie du fonctionnement des équipements électromécaniques et de télécommunication.

Près de vingt ans après son inauguration, il apparaît clairement que le système a atteint ses limites et que les équipements actuels ne répondent plus aux standards informatiques contemporains, ce qui entraîne des répercussions sur la gestion du trafic et la mobilité.

Le centre PEREX va donc devenir un véritable centre de gestion 4.0. Il sera agrandi, rénové et « upgradé » en profondeur, au niveau des fonctionnalités et notamment au travers des nouveaux équipements, logiciels et applications.

Il sera également équipé d’un nouveau parc informatique centralisé, dont les outils permettront de mieux gérer, contrôler et sécuriser les réseaux (auto)routier et fluvial en temps réel, ainsi que de mieux surveiller l’état des équipements et de vérifier automatiquement leur fonctionnement pour les maintenir à un niveau de qualité constant. Un centre de sauvegarde des données sera, entre autres, prévu en collaboration avec les services de la Direction générale Transversale du Budget, de la Logistique et des Technologies de l’Information et de la Communication du Service public de Wallonie.

Plan Lumière 4.0 : pour un éclairage intelligent sur les autoroutes et principales routes wallonnes

L’éclairage qui équipe actuellement les 2.300 km d’autoroutes wallonnes et les nationales du réseau structurant – plus de 63.000 supports et près de 73.000 luminaires – sera entièrement remplacé par des luminaires de nouvelle technologie. Il s’agira de luminaires LED dont l’intensité pourra être pilotée à distance, depuis le centre Perex 4.0, en fonction du trafic, de l’heure, des conditions météorologiques, de la présence de chantier ou encore de l’accidentologie.

L’éclairage au sodium actuel sera donc remplacé par des luminaires LED moins énergivores (environ 30% de diminution de consommation), nécessitant moins d’entretien et présentant une durée de vie plus longue.

Le LED est plus écologique et plus économique. Il offre également un meilleur rendu des couleurs et un éclairage moins diffus, ce qui améliorera d’autant la visibilité et la sécurité de tous les usagers.

L’objectif de la SOFICO est de pouvoir attribuer ce marché, estimé à environ 30 millions € par an, pour débuter les travaux courant 2018. La durée du contrat étant de 20 ans avec obligation du maintien des performances durant toute la durée de celui-ci.

Les postes téléphoniques de secours

On compte environ 1000 bornes, réparties tous les 2 km, dans les deux sens de circulation, sur les autoroutes de Wallonie ainsi que sur des nationales stratégiques comme la N4 et la N25.

Le réseau de postes d’appel d’urgence permet de géolocaliser en temps réel le positionnement des automobilistes en difficultés qui, régulièrement, ne parviennent pas à expliquer leur position sur l’autoroute. Le centre PEREX peut alors agir rapidement et coordonner l’intervention de la police et des dépanneurs. En 2016, environ 2.700 appels ont été comptabilisés via ces postes de secours.

En 2015, la SOFICO a approuvé un budget d’un million € par an pendant 4 ans pour un marché d’entretien de ces postes téléphoniques de secours. Les nouvelles technologies d’interaction des véhicules avec les infrastructures permettront à terme, d’envisager la suppression de ce réseau. L’eCall, un système intégré à la voiture qui contacte automatiquement le service de secours «112» et qui transmet l’information de localisation de l’usager en cas d’accident grave, deviendra obligatoire dans les nouveaux véhicules à partir d’avril 2018, selon les directives et règlements européens. Cependant, tous les véhicules n’en seront pas équipés simultanément.

30 millions d’euros seront affectés à la réalisation du nouveau centre PEREX 4.0 :

  • 20 millions pour l’agrandissement et la rénovation du centre
  • 10 millions pour la modernisation des équipements sur les réseaux
PRÉCÉDENT
SUIVANT