Qu’est-ce que la SOFICO ? 2017-11-23T16:17:39+00:00

Qu’est-ce que la SOFICO ?

Éditorial
Chaînons manquants
Réseau structurant
Télécommunications
Énergies renouvelables
Conclusion & Annexes

Pourquoi la SOFICO a-t-elle été créée ?

En 1989, alors que les matières liées à la gestion des travaux publics et aux transports se voient régionalisées, la Wallonie hérite d’importantes infrastructures inachevées inscrites sur la carte du réseau transeuropéen de transport (RTE-T), ainsi que, par la suite, de la gestion du réseau routier régional à grand gabarit.

A cette même époque, les Régions sont de plus en plus sollicitées pour contribuer à l’assainissement de la dette publique. En conséquence, les moyens dévolus aux routes régionales sont progressivement réduits, alors que le réseau autoroutier construit dans les années 1970 nécessite des moyens de plus en plus importants pour son entretien et sa réhabilitation.

Soucieuse d’achever ces grands chantiers et d’assumer ses responsabilités vis-à-vis de l’Union européenne, la Région wallonne crée en 1994 la Société de Financement Complémentaire des infrastructures, appelée la SOFICO.

Avec la constitution de la SOFICO, la Wallonie s’inscrit dans une logique d’entreprise qui lui permet d’optimiser ses modes de financement. L’annualité des moyens budgétaires de la Région wallonne laisse ainsi place à d’autres logiques de « financements alternatifs » obtenus auprès des institutions européennes, sous forme de prêts contractés à la Banque européenne d’investissement (BEI) ou de subsides, via les Fonds structurels. Ces nouveaux types de financement permettent alors de mieux coller au rythme de la réalisation des différents chantiers.

La création de la SOFICO va permettre de réaliser des infrastructures dans des temps record, à moindre coût, et de les maintenir en bon état sur le long terme. La liaison E25-E40 a, par exemple, été finalisée 17 ans plus tôt que prévu.

En une vingtaine d’années, la SOFICO est devenue un acteur majeur du développement économique wallon. Elle a réalisé près de 2 milliards d’investissements dans le développement du transport par réseau routier et par voie d’eau, tout en privilégiant l’essor de l’intermodalité.

Quelles sont les missions de la SOFICO ?

Vous connaissez certainement la SOFICO pour son rôle majeur dans la gestion de nos autoroutes, mais au fil des années, les missions qui lui sont confiées par le Gouvernement wallon se sont élargies et ont considérablement évolué.

Réaliser les chaînons manquants du Réseau TransEuropéen de transport routier et fluvial qui traverse la Wallonie

L’objectif initial de la SOFICO consiste à donner la priorité à l’achèvement des grands chantiers inscrits sur les cartes du réseau routier et fluvial transeuropéen comme « chaînons manquants ». Ainsi, la liaison E25-E40 et le dernier tronçon de l’autoroute E429/A8 ont vu le jour en 2000. L’ascenseur à bateaux de Strépy-Thieu a été mis en service 2002. Les mises à grand gabarit des sites éclusiers d’lvoz-Ramet et de Lanaye ont été achevées en 2015, alors que celle d’Ampsin-Neuville devrait débuter fin 2018. Le chantier de réalisation du contournement de Couvin est, pour sa part, actuellement en cours.

Entretenir et réhabiliter les autoroutes et principales routes nationales de Wallonie

Forte de son expérience dans la réalisation des chaînons manquants, la SOFICO devient, en 2010, maître d’ouvrage du réseau routier dit « structurant », qui regroupe l’ensemble des autoroutes de Wallonie et ses principales nationales. Elle en assure le financement, la gestion, l’entretien, ainsi que la réhabilitation.

Depuis le 1er avril 2016, le réseau structurant compte plus de 700 km de nationales supplémentaires suite à l’entrée en vigueur de la redevance kilométrique poids lourds, perçue en Wallonie par la SOFICO et intégralement réinvestie dans la réhabilitation des routes. La SOFICO gère donc un réseau d’environ 2.300 kilomètres et bénéficie pour cette mission de l’assistance technique de la Direction générale opérationnelle des Routes et des Bâtiments du Service public de Wallonie (SPW).

Gérer les aires autoroutières et les parkings de covoiturage

La SOFICO est responsable des concessions des aires autoroutières du réseau structurant. Le réseau compte une soixantaine d’aires, dont une vingtaine est concédée à des pétroliers ou à des entreprises qui en assurent l’offre de services ainsi que l’entretien, conformément aux orientations qui leur ont été imparties. Elle développe également des possibilités de covoiturage à proximité des grands axes.

Gérer le réseau fibre optique et permettre le développement d’antennes de mobilophonie

Depuis 2002, la SOFICO est active dans le domaine des télécoms : elle assure la gestion du réseau wallon de fibres optiques dans le cadre d’un plan stratégique qui vise à le commercialiser, principalement à destination des opérateurs, à faciliter son déploiement dans les zones à faible rentabilité et à rencontrer les nouveaux besoins des routes intelligentes.

Elle met à disposition des espaces le long de ses infrastructures pour permettre aux opérateurs de téléphonie mobile de placer leurs antennes en vue d’une meilleure couverture de la Région.

Permettre le développement de projets d’énergies renouvelables

La SOFICO met à disposition des infrastructures et des espaces le long de ses infrastructures pour développer des projets de concessions de services permettant d’accroître la production des énergies renouvelables : éolien, photovoltaïque, hydroélectrique, ou encore de biomasse.

Concevoir des campagnes de sensibilisation

Enfin, la SOFICO réalise deux fois par an une campagne de sensibilisation aux règles de sécurité routière ou au bon usage des infrastructures routières. Chaque campagne est visible pendant un mois sur les 300 panneaux d’affichage qui bordent les autoroutes et routes nationales de Wallonie.

Pendant le reste de l’année, ces panneaux sont mis à disposition de l’Agence Wallonne pour la sécurité routière (AWSR) et du Service public de Wallonie (SPW) pour des campagnes ayant le même but.