La liaison autoroutière E25-E40 2017-11-22T14:05:25+00:00

Chaînons manquants

La liaison autoroutière E25-E40

Depuis la mise en service en juin 2000 de la liaison E25-E40, l’axe autoroutier Amsterdam-Milan est complètement achevé ! Long de 12,5 kilomètres, ce dernier maillon assure une connexion directe entre les autoroutes situées au nord et à l’ouest de l’agglomération liégeoise (E40/A3, E42/A15, E313/A13) et celle de Liège-Luxembourg (E25/A26), désengorgeant ainsi notamment les quais de la dérivation au centre de Liège.

Six années de travaux ont été nécessaires pour aménager le dernier tronçon de la liaison, long de 3,8 km, qui comprend plusieurs ouvrages d’art :

  • L’échangeur des Guillemins et le pont de l’Observatoire ;
  • Le tunnel sous Cointe (le plus long de Wallonie) ;
  • Le Pont du Pays de Liège, pont haubané sur la Meuse ;
  • Le quadrilatère de Kinkempois et la tranchée couverte du canal de l’Ourthe ;
  • Le tunnel et échangeur des Grosses-Battes.

Une amélioration continue de la sécurité !

Pour pouvoir offrir des conditions de sécurité et de mobilité optimales aux usagers qui empruntent la liaison E25-E40, celle-ci est fermée tous les trimestres durant 4 nuits d’affilée (de 21h00 à 6h00). Cette fermeture permet d’effectuer les traditionnels travaux d’entretien et de maintenance : nettoyages, entretien de la ventilation et des équipements électromécaniques. Elle est également mise à profit par les services de secours pour procéder à divers exercices sur le terrain.

Étant donné que la liaison E25-E40 compte deux tunnels de plus de 500 mètres se trouvant sur le Réseau transeuropéen de transport, une directive européenne sur la sécurité des tunnels impose à la SOFICO certaines conditions de sécurité. La surveillance du trafic de la liaison s’effectue donc depuis le Centre Tilleuls, en bordure de la liaison, où des opérateurs sont présents 24 heures sur 24.

Pour les aider dans leur mission, la liaison est équipée de 130 caméras dotées du système de détection automatique d’incident (DAI). Cette technologie permet de détecter des anomalies telles qu’un arrêt de véhicule, un ralentissement, un piéton, l’apparition de fumée… Un signal est envoyé à l’opérateur qui doit alors vérifier si l’alerte en est bien une, et en fonction, mettre en place un scénario adapté.

L’intégration de la liaison E25/E40 dans la cadre du futur plan de gestion de l’ensemble des tunnels de Wallonie devrait aboutir au terme d’une étude qui devrait se finaliser au début de l’année 2018.

Le trafic de la liaison E25-E40 varie aujourd’hui entre 70.000 et 90.000 véhicules par jour selon les heures de fréquentation :

  • La moyenne s’élève à 76.000 véhicules par jour.
  • Pendant environ 185 jours de fonctionnement par an, la fréquentation du tunnel de Cointe est supérieure à 82.000 véhicules par jour.
  • Pendant environ 26 jours, le trafic est supérieur à 90.000 véhicules par jour.
PRÉCÉDENT
SUIVANT